LIRE LE FILM A VENIR DANS LE SCÉNARIO

Lire le film à venir dans le scénario : questions de dramaturgie et de narration
par Sara WIKLER
15 novembre, 22 novembre, 29 novembre et 6 décembre 2019 – 4 jours – 30 heures

Voici une formation qui propose d’acquérir une méthodologie pour une lecture ultra-vigilante du scénario. Sous forme d’un atelier de lecture de scénarios, elle vise à réunir des savoirs et à s’entraîner à les mettre en pratique, pour améliorer sa compréhension de ce qui fonde l’expérience du spectateur.
Destinée en priorité aux producteurs, chargés de développement, responsables des acquisitions, lecteurs, diffuseurs et distributeurs, il s’agit ici de faire reposer ses arguments sur des savoirs avérés, pour une meilleure évaluation de la promesse du film à venir, et un meilleur dialogue avec les personnes concernées (auteurs/scénaristes/créateurs…).

Retrouvez ici une interview de Sara Wikler, au sujet de cette formation.

Alors que chacun se sent à même de juger une histoire, la lecture de scénario comme anticipation de l’expérience du spectateur repose sur une expertise particulière : Suivre l’organisation des regards pour détecter le contenu (éléments dramatiques et enjeux intimes) afin de lire le film à venir sans se laisser leurrer par la forme écrite du récit.

Evaluer un film en puissance, sur la base d’un scénario, c’est être capable d’évaluer une histoire mais aussi la façon dont elle sera livrée au spectateur. C’est se pencher avec précision sur la question des regards et des informations partagées entre les personnages et le public, afin de s’assurer que cette histoire sera délivrée de manière « proprement cinématographique ».
L’exercice, souvent fastidieux, de la lecture de scénario nécessite d’affûter ses armes pour livrer une analyse reposant sur des critères objectifs.

Acquérir une méthodologie pour une lecture ultra-vigilante de la forme scénaristique permet d’ouvrir son esprit à tous les ressentis et de quitter ensuite le champ de l’appréciation personnelle, de l’intuition affective, pour faire reposer son jugement sur des éléments tangibles et rationnels.

Améliorer sa capacité d’évaluation d’un scénario, ce n’est pas seulement faire le point sur les fondamentaux de la dramaturgie pour analyser les éléments constitutifs du récit ou de l’organisation de sa structure dramatique. C’est rassembler, pour aborder le fond et la forme, une addition de savoirs et d’expériences, afin d’enrichir sa vision.

Au-delà des références culturelles (filmiques en priorité), il s’agit d’approfondir ses capacités d’analyse en faisant appel à d’autres notions théoriques, empruntées notamment à la narratologie mais aussi aux sciences cognitives (théorie de l’esprit), aux études autour de l’interaction (théorie des jeux).

Cet atelier de lecture de scénarios vise à réunir des savoirs et à s’entraîner à les mettre en pratique pour améliorer sa compréhension de ce qui fonde l’expérience du spectateur.

Que l’on pratique cette lecture en vue d’un investissement dans un projet de film ou en vue d’une collaboration au développement pour améliorer le scénario, faire reposer ses arguments sur des savoirs avérés nous garantit une meilleure évaluation de la promesse du film à venir, et un meilleur dialogue avec les personnes concernées.

Détecter les éléments prometteurs auxquels on peut se fier, autant que les éléments de risques dont il faut se méfier, c’est améliorer sa capacité de détection des talents autant que son exigence de réécriture pour accéder à un état de texte plus fiable avant de lancer le tournage.

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

  • Acquérir une méthode de lecture ultra-vigilante
  • Renforcer ses connaissances concernant les éléments constitutifs du récit (dramaturgie) et de la tension narrative (narratologie)
  • Améliorer l’identification de la proposition du film (sujet, champs thématiques, genre, typologie de film ; public visé ; positionnement dans le marché)
  • Diagnostiquer les atouts et les failles du traitement (au regard de la proposition en l’état)
  • Détecter les causes des symptômes permettant d’orienter le travail d’amélioration du scénario
  • Evaluer la promesse du film (avec projection des pistes d’amélioration)
  • Assimiler des éléments de langage pour communiquer son analyse (fiche de lecture ; débat de comités ; dialogue avec les auteurs)

PUBLICS VISÉS

De manière générale, toute personne ayant à évaluer des projets de films de Cinéma sur la base de la lecture de scénarios, que ce soit dans l’optique d’une sélection de projets (décision de collaboration ou recommandation de financement), ou dans l’optique d’un accompagnement du travail d’écriture ou réécriture.

  • Producteurs.
  • Collaborateurs aux acquisitions ou au développement (en production, distribution, diffusion).
  • Lecteurs.
  • Consultants (script-doctors).
  • Scénaristes, réalisateurs-auteurs.

PRÉ-REQUIS

Niveau de connaissances préalables nécessaire avant l’entrée en formation :

  • Connaissance des fondamentaux de la dramaturgie.
  • Expérience professionnelle de la lecture de scénarios.

Entretien téléphonique préalable avec l’apprenant.
Du travail personnel sera demandé entre les séances de travail (lecture de scénarios) : soit 3 heures environ par semaine.

4 jours de formation (30 heures).
La formation est organisée pour un effectif maximum de 15 apprenants.
Support de cours fourni sur clé USB.

JOUR 1

JOUR 1 – Vendredi 15 novembre 2019

Important : Pour favoriser l’intervention active des participants, chaque jour de formation nécessitera une lecture de scénario préalable (prise de notes impérative, rédaction optionnelle de fiches de lecture).

Pour impliquer au maximum le lecteur dans son travail d’imagination et d’anticipation du film fini, les scénarios soumis seront, si possible, en partie choisis selon les sorties du mois (pour affiner l’analyse après visionnage du film).
Les données théoriques sont dispensées en préambule, de manière synthétique, mais seront surtout rappelées au cours des séances de lecture analytique.

MATIN (9H30 / 13H00)
Introduction

  • Point sur le parcours de l’intervenante (formation spécifique et expérience professionnelle des processus de création et du Marché ; références bibliographiques)
  • Point sur l’attente des participants
  • La lecture de scénario : pour qui et pourquoi ? (Détection et amélioration de projets)

Préambule : la spécificité de la création cinématographique française

  • Perspective historique : évolution du travail du scénario dans la tradition française
  • Contexte favorisant des œuvres initiées par les Réalisateurs : l’héritage de la Nouvelle Vague, le droit d’auteurs, les règles d’exception culturelle...
  • Panorama de la production française : films de Marché versus films d’auteur ; données statistiques de production et distribution ; singularité de création et rentabilité

APRES-MIDI (14H30 / 18H30)
1ère approche (partielle) : lecture de la structure dramatique

  • Tour de table des commentaires généraux des apprenants sur la lecture du scénario 1 (texte transmis avant la formation pour lecture préalable avec prise de notes).
  • Recueil des premières clés de détection de la structure.

Rappel des fondamentaux dramaturgiques : les éléments constitutifs du récit

Exercice pratique (durée : 2 heures) : en balayant chaque scène du scénario 1, les participants (réunis en groupes de 3 personnes) doivent recomposer les grandes étapes de la structure dramatique (équilibre initial, déclencheur, objectifs, conflits, résolution) et repérer les fonctions des personnages ;
Mise en commun des analyses pour établir ensemble un séquencier avec un schéma des éléments clés du récit.

Consignes pour la lecture du scénario 2

Objectif de la prise de note dès la première lecture : repérer les éléments du récit mais aussi la manière dont les informations sont délivrées (les ellipses et les regards).

JOUR 2

JOUR 2 – Vendredi 22 novembre 2019

MATIN (9H30 / 13H00)
2ème approche (partielle) : lecture de la narration

Introduction à la question du point-de-vue et de la gestion des regards (dans l’Espace et le Temps).

Relecture guidée du scénario 1 sous l’éclairage de la tension narrative :

  • Initiation à la méthode de lecture vigilante sur la distillation de l’information (« Qui sait Quoi Quand et Comment ? »).
  • Analyse méticuleuse de la gestion du cadre (la présence des personnages et du spectateur dans l’Espace) et des ellipses (la présence des personnages et du spectateur dans le Temps).
  • Analyse des effets de la tenue ou non de la tension sur l’interprétation de l’histoire et la perception des personnages.

APRES-MIDI (14H30 / 18H30)
Rappel des fondamentaux narratologiques : la gestion de la tension narrative

  • Tour de table des commentaires généraux des apprenants sur la lecture du scénario 1 (texte transmis avant la formation pour lecture préalable avec prise de notes).
  • Recueil des premières clés de détection de la structure.

Rappel des fondamentaux dramaturgiques : les éléments constitutifs du récit

Exercice pratique (durée : 2 heures) : en balayant chaque scène du scénario 2, les participants (réunis en groupes de 3 personnes) doivent retracer la gestion des informations échangées entre les personnages et le spectateur.

Mise en commun des analyses pour établir ensemble un schéma des éléments clés de la tension narrative.

Analyse des symptômes (perception) et détection des causes (gestion de l’information).

Consignes pour la lecture du scénario 3

Objectif de la prise de note dès la première lecture : repérer « Qui sait quoi quand et Comment ? » parmi les personnages (de préférence, ne pas regarder le film avant la séance).

JOUR 3

JOUR 3 – Vendredi 29 novembre 2019

MATIN (9H30 / 13H00)
3ème approche (complète) : structure dramatique et tension narrative

Balayage en commun des analyses effectuées sur les scénarios 1 et 2 afin de détecter comment s’articulent les composants de la structure et de la tension, et d’analyser les effets de leur gestion.

Focus : le présent de la vibration du personnage vécu par le spectateur

Suivre l’organisation des regards pour détecter le contenu (éléments dramatiques et enjeux intimes) afin de lire le film à venir sans se laisser leurrer par la forme écrite du récit.
Analyse des scènes clés des films regardés après lecture des scénarios (et extraits d’autres films).

Mémo de Méthode pour une lecture ultra vigilante : percevoir l’expérience du spectateur

Outils de vérifications de la continuité émotionnelle : rigueur des interactions vs rupture des regards ; ligne claire des attentes ; système des intentions ; suspension ou lâcheté dans l’ellipse…

APRES-MIDI (14H30 / 18H30)

Exercice pratique (durée : 2 heures) : en balayant chaque scène du scénario 3, les participants (réunis en groupes de 3 personnes) doivent recomposer les grandes étapes de la structure dramatique perçues par le biais de la tension narrative (gestion des informations échangées entre les personnages et le spectateur).

Mise en commun des analyses :

  • Schéma des éléments clés du récit et des éléments clés de la tension narrative.
  • Analyse des effets positifs et des conséquences négatives (symptômes) et détection de leurs causes.
  • Visionnage commun du film (ou extraits) et vérification de la perception du scénario.

Consignes pour la lecture du scénario 4

Objectif de la prise de note dès la première lecture : toujours repérer la position du spectateur face à celle des personnages.

JOUR 4

JOUR 4 – Vendredi 6 décembre 2019

MATIN (9H30 / 13H00)
4ème approche : de la lecture ultra-vigilante aux pistes d’améliorations

Retour sur les 3 scénarios précédents : exercice oral de pitch, mise en valeur des atouts, communication sur les failles.

Focus : l’identification des causes des symptômes ouvrant la voie aux retravail du scénario

Approche technique des suggestions de réécriture : structuration interne du personnage.

Description et explication versus narration : comment ne pas dire, ne pas montrer, mais faire sentir.

Comment mieux faire « jouer en narration » des éléments dramatiques livrés de manière déficiente (trop expliqués ou sans continuité).

APRES-MIDI (14H30 / 18H30)

Exercice pratique (durée : 2 heures) : en balayant chaque scène du scénario 4, les participants (réunis en groupes de 3 personnes) doivent recomposer minutieusement la gestion des informations échangées entre les personnages et le spectateur ; relever les indications explicatives ou manquantes ; et suggérer des pistes d’amélioration.

Mise en commun des analyses pour établir ensemble la communication sur la lecture complète et les pistes de retravail.

Visionnage commun du film (ou extraits) et vérification de la perception du scénario.

Sara Wikler a suivi une maîtrise de Philologie Romane et une maîtrise en études cinématographiques à l’université de Bruxelles (ULB), où elle a notamment suivi deux années d’ateliers d’écriture sous la direction de Luc Dardenne.

Après un mémoire de Lettres sur la Poésie dans les scénarios de Jacques Prévert, elle a finalisé son mémoire de cinéma sur la génétique du scénario du « Crime de Monsieur Lange » sous la direction de Michel Marie à Paris 3.

Elle a commencé sa carrière comme lectrice pour CANAL+, ARTE et TF1 Film Production dès 1993, avant d’intégrer la Direction du Cinéma de CANAL+ où elle a été responsable d’Acquisition Cinéma Français de 1998 à 2016. Elle y a participé, chaque année, à l’analyse de près de 500 scénarios en vue de l’acquisition d’une centaine de projets de films d’expression originale française pour leur diffusion sur les chaînes Canal+.

En juin 2016, Sara Wikler a rejoint Studiocanal comme responsable de la coordination artistique du développement où elle a collaboré à l’accompagnement des écritures des scénarios de la Production France.

Elle a rejoint Blue Spirit Productions fin 2018 comme Productrice artistique des longs métrages d’Animation, tout en conservant une part d’indépendance pour l’enseignement et le script-doctoring sur des projets « live action ».

Consultante sur plusieurs projets en écriture, elle partage occasionnellement son expertise lors de formations continues (FEMIS, Mille Sabords !) ou d’ateliers d’écriture (Grand Nord, Vivendi Storytelling Institute) et participe annuellement à la sélection des finalistes pour la Bourse de Talents Jeunes Producteurs de la Fondation Lagardère.

La formation est organisée pour un effectif maximum de 15 apprenants.

Cette action de formation entre dans la catégorie des actions d’adaptation et de développement des compétences prévue par l’article L.900-2 du code du travail, alinéa 2.

N° de déclaration d’activité du prestataire de formation : 11 75 42451 75 (Préfecture d’Ile-de-France).

Horaires
Dates : vendredi 15 novembre, vendredi 22 novembre, vendredi 29 novembre, vendredi 6 décembre 2019
Horaires : de 9h30 à 18h30
Déjeuner : 1h30 de pause de 13h00 à 14h30
Durée formation : 4 jours – 30 heures

Lieu
Espaces Réunion
43 rue de Dunkerque
75010 Paris
Métro : Gare du Nord (Lignes 2,4, 5) ou Poissonnière (Ligne 7)
RER : Gare du Nord (Lignes B, D et E)
Bus : 46, 38, 43, 42 (Gare du Nord)

TARIFS

Le prix de la formation est fixé à 1 200 € HT (1 440 € TTC) pour les 4 séances de travail (30 heures).
Tout y est inclus, à l’exception des frais de repas du midi qui sont à la charge de chaque participant.
Il peut être pris en charge en intégralité par l’Afdas si conditions d’éligibilité remplies.

FINANCEMENTS

Salarié(e)s permanent(e)s, votre formation peut être prise en charge par un OPCA, en l’occurrence l’AFDAS si vous travaillez dans les secteurs de l’audiovisuel, du spectacle, des loisirs, de la publicité et de la presse, le FAFIEC pour l’activité de conseil, etc.

Votre demande de financement doit se faire au titre du Plan de Formation de l’Entreprise. Renseignements ici.

Marche à suivre
S’inscrire sur le site, à la rubrique Inscription avant tout dépôt de dossier auprès de l’OPCA concerné. Une place vous est ainsi réservée en attendant l’instruction du dossier. Renseignez la partie Facturation du formulaire avec l’adresse de votre employeur, cela nous permettra de vous faire parvenir un devis ainsi que le document « Programme et Objectifs ». Ces deux documents sont nécessaires pour déposer votre dossier.
En cas de refus de l’OPCA sollicité, votre place sera libérée sans aucun frais.
Davantage de détails ici.

Intermittent(e)s du spectacle, si vous remplissez les conditions d’éligibilité, votre formation peut être prise en charge par l’AFDAS. Pour en bénéficier, vous devez remplir un dossier puis le déposer auprès de leurs services. L’AFDAS décidera de l’attribution d’un financement.

Marche à suivre
S’inscrire sur le site, à la rubrique Inscription avant tout dépôt de dossier auprès de l’AFDAS. Une place vous est ainsi réservée en attendant l’instruction du dossier. Votre inscription nous permettra de vous faire parvenir un devis (qui remplace la page 2 de votre dossier) ainsi que le document « Programme et Objectifs ». Ces deux documents sont nécessaires pour déposer votre dossier.
En cas de refus de l’AFDAS, votre place sera libérée sans aucun frais.
Attention : votre dossier doit être déposé au plus tard 4 semaines avant le début de la formation. Davantage de détails ici.

Dossier de demande de prise en charge à télécharger sur le site de l’AFDAS, ici.

Artistes auteurs, le nouveau dispositif pour les artistes-auteurs est en place depuis septembre 2013. Il est géré par l’AFDAS.
Conditions de récevabilité : Etre affilié à l’Agessa ou à la Maison des Artistes, ou être assujetti au régime de sécurité sociale des auteurs. Et pouvoir justifier de 9 000 Euros de recettes cumulées en tant qu’artiste-auteur sur les 3 dernières années.

Marche à suivre
S’inscrire sur le site, à la rubrique Inscription avant tout dépôt de dossier auprès de l’AFDAS. Une place vous est ainsi réservée en attendant l’instruction du dossier.
Votre inscription nous permettra de vous faire parvenir un Devis, ainsi que le document « Programme et Objectifs ».
Important : votre dossier doit être déposé au plus tard 3 semaines avant le début de la formation.
Demande de prise en charge à télécharger sur le site de l’AFDAS, ici.

AFDAS
66, rue Stendhal
75020 Paris
Tél : 01 44 78 39 39
Fax : 01 44 78 39 40
Du lundi au jeudi de 09h00 à 18h00
Le vendredi de 09h00 à 12h00
Site : http://www.afdas.com

Chef d’entreprise non salarié (Gérant ou Associé) (TNS)
Si vous cotisez au RSI (Régime Social des Indépendants), votre formation peut être prise en charge parl’Agefice.
Tous les renseignements ici : http://www.agefice.fr

Profession Libérale et Travailleur(euse) Indépendant(e)
Vous dépendez du FIFPL
Tous les renseignements ici : http://www.fifpl.fr

Contactez-nous pour toute étude de votre cas. Nous vous aiderons à trouver la solution de financement appropriée.

Inscription : Lire le film à venir dans le scénario

Du 15 novembre au 6 décembre 2019
4 jours – 30 heures
  • IDENTITE DU PARTICIPANT

    Attention : pas de prise en charge Afdas possible pour les Auteurs sur cette session (Problème de dates de commission non compatibles. Toutes nos excuses).
  • FACTURATION

  • Personne physique ou morale à facturer. Si une société prend en charge la formation, merci de remplir ce cadre.
    En cas de prise en charge Afdas (ou autre OPCA) pour le compte d'une société (salarié permanent), merci de remplir ce cadre.
    Responsables de formation, vous pouvez utiliser cet espace pour communiquer avec nous.
  • REGLEMENT

    L’inscription ne pourra être considérée comme ferme et définitive qu’après réception de la totalité du règlement. Si vous sollicitez la prise en charge d’un organisme (AFDAS, etc.) n'effectuez cependant aucun règlement.
  • Cliquez-ici pour lire les Conditions Générales de Vente
  • À SAVOIR
    Les informations qui vous concernent ne seront pas transmises à des tiers. Vous disposez du droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression de ces données personnelles, prévus par la loi "Informatique et Libertés", (loi 78-17 Art.34 du 6 janvier 1978).
  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.