Écrire et concevoir pour la série d’animation
Sous la direction de Sophie Decroisette

Du 22 juin au 7 juillet 2020
12 demi journées – 42 heures – Mode distanciel*

En quoi l’écriture pour la série d’animation est-elle spécifique ? Quelles sont les contraintes ? Quelles sont les étapes du processus de développement ? Comment appréhender et accompagner sa gestation, son écriture, sa production ? Quels sont les acteurs qui interviennent dans le processus de création et comment travaillent-ils ensemble ?

Cette formation en mode distanciel vous plongera dans les problématiques de l’écriture pour la série d’animation, alternant modules théoriques et exercices pratiques, sur une durée totale de 42 heures.

12 participants maximum.
Prise en charge AFDAS et autres OPCO possible.

* Modalités mode distanciel : plateforme de connexion en temps réel (type Zoom) totalement interactive, avec partage d’écran (extraits, documents…)

La série d’animation française se porte bien. Riche en volume, genres et formats, elle s’exporte à l’international, fait travailler des milliers de personnes et collecte des prix à travers le monde… Elle nourrit aussi beaucoup d’envies et de fantasmes.

En animation, on pense d’abord que tout est possible, que les frontières du monde réel peuvent être sans cesse dépassées… Que c’est LE lieu de la création où les auteurs peuvent le mieux débrider leur imagination.
C’est en partie vrai.

En fait, le scénario d’animation ne peut se dispenser de contraintes, dès lors qu’il se frotte au passage obligé à la réalisation. Contraintes d’écriture, techniques, économiques ou culturelles, l’ensemble des règles qui encadrent le processus de développement et de réalisation d’une série d’animation s’avère finalement plus stricte que pour la fiction.

En quoi l’écriture pour la série d’animation est-elle spécifique ? Quelles sont les contraintes ? Quels sont les outils pour optimiser le développement d’une série ? Comment appréhender et accompagner sa gestation, son écriture, sa production ?
Adaptations littéraires ou concepts originaux, quelles sont les étapes du processus de développement ?
Quels sont les acteurs qui interviennent dans le processus de création et comment travaillent-ils ensemble ?

Cette formation en mode distanciel vous plongera dans les problématiques de l’écriture pour la série d’animation, alternant modules théoriques et exercices pratiques, sur une durée totale de 42 heures.

À travers les questions suivantes :

  • Connaître les pratiques de l’écriture de la série d’animation.
  • Acquérir les clés et les méthodes de travail utilisées par les scénaristes.
  • Appréhender les contraintes spécifiques liées à l’écriture pour l’animation.
  • Comprendre les techniques de fabrication, les impératifs de la chaîne graphique, l’importance du story-board.
  • Découvrir les rôles et les attentes du producteur, du directeur d’écriture, du diffuseur.
  • Assimiler la pratique de l’écriture de série d’animation par le biais d’exercices (Pitch, Synopsis, Version dialoguée) encadrés et corrigés par la formatrice référente (Sophie Decroisette).

Publics visés

  • Scénaristes venant de la fiction Live et souhaitant s’orienter vers l’écriture en animation.
  • Auteurs jeunesse, auteurs de bande-dessinée, souhaitant s’orienter vers l’écriture en animation.
  • Directeurs littéraires et directeurs d’écriture venant de la fiction Live.
  • Producteurs, directeurs du développement, directeurs artistiques, au sein des sociétés de production.
  • Conseillers de programmes, conseillers artistiques, lecteurs, au sein des chaînes.
  • Et d’une manière plus générale, toute personne porteuse d’un projet de série d’animation souhaitant le développer.
MATINEE 1

JOUR 1 – Lundi 22 juin 2020
9h30 - 13h00

Module 1
Formats, concepts et cibles : quel impact sur la dramaturgie ?

SEBASTIEN THIBAUDEAU
nous présente ici les outils essentiels à connaître pour écrire et concevoir une série d'animation.
Des outils pour pouvoir ensuite créer en toute liberté.

  • A quel public va s'adresser votre série ? (Définition et attente des enfants selon leur âge)
  • Quels formats existent ? Quel format choisir ?
  • Le concept de votre série est-il clairement défini et peut-il être décliné ? (Élaboration d'une dramaturgie récurrente à travers le choix du genre narratif, de la création d'un univers visuel spécifique, et de personnages assez intéressants pour résister à l'épreuve de la répétition)
  • Nous verrons aussi les outils à notre disposition pour structurer les épisodes.

Chacun de ces éléments a un impact déterminant sur la dramaturgie, donc sur la façon d'écrire et concevoir une série animée. Bien maîtriser ces paramètres permet de créer une série à la fois efficace et créative.

Des exemples concrets, tirés des succès de l'animation d'aujourd'hui, viendront illustrer le propos. De Bienvenue chez les Loud à Miraculous, en passant par les Pyjamasques, Pocoyo, Adventure Time, Gumball…

MATINEE 2

JOUR 2 – Mardi 23 juin 2020
9h30 - 13h00

Module 2
Les techniques de fabrication en animation

JEAN-JACQUES LONNI, réalisateur, story boarder, directeur artistique et technique.
Il est indispensable, lorsque l'on envisage d'écrire pour l'animation de s'intéresser à la technique. Plus précisément à tout ce qui permet de fabriquer une image non photographique et de la mettre en mouvement. Sinon, le risque est grand d'écrire de jolies histoires tout simplement impossibles à réaliser, bien souvent faute d'argent...

  • La chaine graphique
    Parlons des différentes étapes qui constituent le workflow en animation. Ce sont les fondamentaux, et il est bon de les connaître.
  • Les étapes de fabrication
    Dans toutes ces techniques, il y a des étapes communes. Nous nous attarderons dessus et regarderons à quel moment certaines étapes diffèrent, s'ajoutent et impactent les moyens.
  • Focus sur le lien Scenario/Storyboard
    La mise en scène est fonction de la technique autant que des intentions de l'auteur. Dans la plupart des cas, le passage au story-board est assimilable à une étape de « réécriture » et métamorphose le texte en une trace de lui-même. Nous regarderons quelques exemples de passages du texte à l'image, spécifiques à l'animation.
MATINEE 3

JOUR 3 – Mercredi 24 juin 2020
9h30 - 13h00

Module 3
Le travail du réalisateur

JEROME MOUSCADET est réalisateur d'une dizaine de séries d'animations avec différents producteurs, diffuseurs et studios français et internationaux.

En expliquant le déroulement concret de la réalisation d'une série, il aborde tous les aspects de son métier : de l'adéquation entre le concept, le budget, l'écriture et la technique d'animation choisie (2D/3D, Flash, etc.) jusqu'à la post-production en passant par les relations avec les différents protagonistes d'une production (diffusion, production, technique), ce module est l'occasion de comprendre le rôle et le travail du réalisateur ainsi que la nécessaire et étroite relation avec l'écriture de la série.

Les exemples sont tirés de Code Lyokô, Lou !, Sherlock Yack, Maya l’Abeille et Heidi (saisons 1 & 2).

MATINEE 4

JOUR 4 – Jeudi 25 juin 2020

Pratique 1
Atelier d'écriture, Jour 1

SOPHIE DECROISETTE, scénariste, directrice d’écriture

Le travail dans cet atelier sera basé sur la série Maya l’abeille Saison 2 (2016), série dirigée par Sophie Decroisette et réalisée par Jérôme Mouscadet pour Studio 100 Animation.

Introduction et généralités sur l’organisation de l’écriture d’un dessin animé.

  • La place et le rôle du scénariste. Besoins, responsabilités et exigences.
  • Les différentes étapes de l’écriture d’un épisode de dessin animé.
  • La bible. A quoi sert-elle ? Que contient-elle ? Comment est-elle structurée ? Comment bien la lire ?

Le scénariste au travail : la première étape de l’écriture d’un épisode de dessin animé.

  • Le pitch. C’est le point de départ. A quoi sert-il ? Que doit-il contenir ? Comment le trouver ? Comment le structurer ? Comment bien l’écrire ? Comment le retravailler ? Les méthodes, les pièges à éviter, etc…

Lancement de la mise en pratique.

  • Présentation de la thématique imposée autour de laquelle les auteurs devront développer leur propre pitch de Maya l’abeille.
  • Objectif : envoyer un pitch rédigé avant la séance suivante (Lundi 29 juin).
MATINEE 5

JOUR 5 – Vendredi 26 juin 2020
9h30 - 13h00

Module 4
Le travail du producteur dans le travail de développement et de production

Professionnelle reconnue dans le domaine des programmes jeunesse et de l’animation, NATALIE ALTMANN dirige Media Valley, qu’elle a créée en 2010.

Natalie expose ici le rôle, aussi bien artistique que financier, du producteur. Elle aborde notamment les enjeux d’une étape majeure de l’écriture : le travail de développement.

  • Comment le poducteur choisit un projet, sa « grille d’analyse » : adaptation VS création originale.
  • Comment il porte un projet à maturité lors du développement : le pitch aux diffuseurs, la convention de développement, le choix de l’équipe pendant le développement.
  • Comment il s’assure de la cohérence artistique d’une série jusqu’à sa livraison : les « modèles de producteurs » (artistiques, financiers, commerciaux… et couteaux suisses…), comment concilier les points de vue notamment des diffuseurs du tour de table ? Comment accompagner le réalisateur et le directeur d’écriture ?
  • Comment il optimise le potentiel d’exploitation d’une série : l’équilibre budget/plan de financement. L’art de la coproduction ou du préfinancement… Que sont les RNPP ?
MATINEE 6

JOUR 6 – Lundi 29 juin 2020
9h30 - 13h00

Pratique 2
Atelier d'écriture, Jour 2

SOPHIE DECROISETTE, scénariste, directrice d’écriture

Corrections, point théorique et discussion autour des travaux d’écriture (les pitchs) remis par les participants.

Le scénariste au travail : la seconde étape de l’écriture d’un épisode de dessin animé.

  • Le synopsis. Comment le structurer ? Par quoi commencer ? Quel point de vue adopter ? Comment ne pas perdre le fil dramatique ? Comment ne pas oublier de traiter la thématique ? Quand dois-je trouver la fin ? Où est mon climax ? Dois-je écrire en trois actes ? Comment ne pas être hors-bible ? Comment ne pas oublier les contraintes techniques ?

Lancement de la mise en pratique.

  • Distribution du pitch « référence » écrit et validé durant l’écriture de la série.
  • Explication de l’objectif : écrire et développer, à partir du pitch « référence », le début d’un synopsis (jusqu’au nouement de l’histoire) de Maya l’Abeille.
MATINEE 7

JOUR 7 – Mardi 30 juin 2020
9h30 - 13h00

Module 5
Le rôle et le travail du directeur littéraire

JEAN-PIERRE MORILLON, directeur littéraire chez SUPERPROD, parle de la place de directeur littéraire/technicien dans le processus d’écriture et de développement, dans la gestion du planning, expose l’essence de son métier et la façon dont il le pratique.

  • Définition de la mission du directeur littéraire 
    • Identifier tous vos interlocuteurs (production, réalisation, ayant-droit(s), diffuseur (s), vendeurs internationaux…)
    • Créer des histoires : développer les storylines, pitchs, synopsis, séquenciers et scénarii – travailler avec les scénaristes – manager une équipe d’auteurs-d’autrices (vision globale du métier de scénariste autant au niveau contractuel, financier qu’éditorial)
    • Assurer la qualité éditoriale des épisodes (casting d’auteurs, atelier d’écriture…)
    • Assurer la tenue du planning fourni par la production : estimer la validité du planning - gérer la tension sur la livraison des opus - contourner les écueils et éviter des dépassements
    • Envoyer les opus aux diffuseurs : votre responsabilité de directeur / directrice d’écriture est engagée.
    • Effectuer l’interface avec les diffuseurs nationaux et internationaux – connaître les grilles de programmes des diffuseurs – apprécier les différences culturelles - connaître ses interlocuteurs et les aider à se comprendre autour d’une production singulière leur appartenant pleinement
  • Etude de cas
    Casper (52 X 11’ ; 6-8 ans ; diffusion 120 territoires). Etude de cas autour de trois storylines d’un épisode soumis à Jean-Pierre Morillon par trois auteurs. Ces trois histoires semblent séduisantes en diable… Pourtant, l’une sera acceptée et les deux autres refusées. Pourquoi ? Quels sont les critères auxquels on ne peut déroger pour voir son travail accepté ? Quels sont les critères immanquablement disqualifiants ? (Standards and Practices, cible, place du héros, identification…)
MATINEE 8

JOUR 8 – Mercredi 1 er juillet 2020
9h30 - 13h00

Module 6
Connaître les enjeux du diffuseur
(pour trouver un équilibre entre contrainte et créativité)

CORALIE BOITRELLE-LAIGLE est conseillère de programmes pour le Groupe M6.
Par des exemples concrets et sous forme de questions-réponses sur le rôle et les responsabilités d’un éditeur de programmes jeunesse, elle décrypte le rôle du Conseiller de programmes dans le processus du choix d’un projet, du développement et de l’écriture.

1/ Panorama de l’offre mondiale des chaines jeunesse et des plateformes.
Mieux appréhender ses interlocuteurs nationaux et internationaux : connaître les lignes éditoriales des diffuseurs majeurs pour apprécier les différences culturelles.

  • Les principales chaines linéaires publiques et privées. Les différences et les complémentarités des chaines par groupe audiovisuel. Ex : Gulli / Canal J/ Tiji, trois chaines jeunesse du Groupe M6.
  • Les plateformes : nouveaux partenaires incontournables.
  • Les fenêtres de diffusion et les obligations d’investissement.

2/ L’analyse des projets par le prisme d’une ligne éditoriale.
Comment est choisi un projet, la « grille d’analyse » de Gulli.

  • Comment pitcher son projet ? Connaitre les codes du pitch et rebondir avec aisance.
  • La question des séries feuilletonantes et des programmes très courts.
  • Le difficile choix d’un programme en fonction des paramètres de la grille des programmes (obligations, quotas, acquisitions…).
  • Le développement permet de valider le choix d’un programme : l’ajustement des premiers scripts et la réécriture de la bible.
  • L’entente entre les diffuseurs étrangers : comment parvenir à un compromis qui va servir la série ?

3/ L’écriture d’une série : les échanges éditoriaux pour créer de la valeur.
La vision d’ensemble du diffuseur : de la production à la programmation de la série.

  • Comment le conseiller de programmes se positionne-t-il aux côtés des auteurs, du réalisateur et du producteur dans le respect des contraintes du planning de production ?
  • Les différentes étapes du suivi d’une série pour assurer la cohérence artistique jusqu’à la livraison du programme et sa mise à l’antenne.
  • Ecriture d’un programme destiné aux enfants : un contrat de confiance avec les parents.
  • Travail d’adaptation d’œuvre existante vs développement de concepts originaux.
  • Les suites : renouveler le concept tout en restant fidèle aux fondamentaux du programme.
  • Comment optimiser le potentiel d’exploitation d’une série dès son écriture en se projetant vers la programmation et la promotion du programme.

Les exemples sont tirés de Zig et Sharko, BoyGirl etc…, Moka, Totally Spies, Les Mystérieuses Cités d’or, Ricky Zoom

MATINEE 9

JOUR 9 – Jeudi 2 juillet 2020
9h30 - 13h00

Pratique 3
Atelier d'écriture, Jour 3

SOPHIE DECROISETTE, scénariste, directrice d’écriture

Corrections, point théorique et discussions autour des travaux d’écriture remis par les participants (début d’un synopsis d’épisode).

Le scénariste au travail : la troisième étape de l’écriture d’un épisode de dessin animé.

  • La version dialoguée. Comment découper en séquences ? Quel point d’entrée choisir dans chaque séquence ? Comment rester visuel ? Comment calibrer le texte ? Comment éviter les dialogues frontaux ? Comment rester dans la caractérisation des personnages ? Comment être dans le FAIRE plutôt que le DIRE ? Comment être drôle en faisant avancer l’intrigue ? Quel niveau de langage choisir en fonction de la cible de la série ?

Lancement de la mise en pratique.

  • Distribution du synopsis « référence » écrit et validé pendant l’écriture de la série.
  • Explication de l’objectif : découper et dialoguer, à partir du synopsis « référence », les premières séquences d’un script (jusqu’au nouement de l’histoire) de Maya l’Abeille.
MATINEE 10

JOUR 10 – Vendredi 3 juillet 2020
9h30 - 13h00

Module 7
Etre scénariste en animation aujourd'hui

AURELIE GRASSO (Agence Kamaji), agent artistique d’auteurs spécialisée dans l’animation nous parle ici des conditions contractuelles et financières du travail des scénaristes et de la collaboration avec un agent artistique.

Comment se passe la commande d’un scénario sur une série d’animation ? Quel type de contrats et de rémunérations sont habituellement proposés ? Peut-on négocier les conditions proposées par un producteur ? Faut-il prendre un agent, et que fait ce dernier ?

- Aspects juridiques et financiers de la production audiovisuelle :

  • Les grands principes du droit d’auteur français et de la rémunération des auteurs
  • Les différents types de commandes et de contrats (bible littéraire ou épisode, commande ou création originale…)
  • L’importance de la négociation des contrats, avec un survol des points importants d’un contrat de commande et de cession de droits.

- Présentation du travail d’un agent artistique.

SOPHIE DECROISETTE complète cette matinée en répondant à vos interrogations sur le métier de scénariste d’animation au quotidien.
Toutes les questions que vous n’osez jamais poser !

  • Le quotidien professionnel dans ses détails : l’organisation de son espace de travail, l’écriture en duo, le travail en pôle d’écriture, la recherche de travail, faire face à la page blanche, les relations publiques, les moment d’incertitudes et de perte de confiance, les festivals…
  • Les astuces pratiques : la gestion financière, le matériel informatiques, les impôts…
  • La gestion vie personnelle/vie professionnelle : la vie de famille et le métier de scénariste, vacances et écriture de commande…
MATINEE 11

JOUR 11 – Lundi 6 juillet 2020
9h30 - 13h00

Module 8
Le son, le doublage : la touche finale

ALICE & CHRISTOPHE HENROTTE de STUDIO MAIA.
Après 20 ans d’existence, ce studio s’est forgé une réputation solide dans le traitement du son (enregistrement de voix, mixage, doublage, créations, services et restaurations sonores). Studio Maia a participé à de très nombreuses séries d’animation (Code Lyokô, Marcus Level, Heidi, Maya l’abeille, Mr Magoo, Monchhichi…).

MATINEE 12

JOUR 12 – Mardi 7 juillet 2020
9h30 - 13h00

Pratique 4
Atelier d'écriture, Jour 4

SOPHIE DECROISETTE, scénariste, directrice d’écriture

Corrections, point théorique et discussions autour des travaux d’écriture remis par les participants (début d’une version dialoguée).

Visionnage de l’épisode « référence » écrit et réalisé au cours de la série Maya l’abeille Saison 2 (2016).

A l’issue de cette séance, chaque participant devra rendre un document compilant l’ensemble des travaux effectués pendant la pratique (pitch, début de synopsis et début de version dialoguée), intégrant les corrections de la formatrice référente ainsi que les notions apprises tout au long de la formation. Ce document fera l’objet d’une évaluation finale notée et permettra un contrôle des notions acquises.

Conclusion finale - Echanges sur les 6 jours de la formation. Sous le contrôle du responsable pédagogique, les apprenants sont invités à réfléchir à un bilan des connaissances acquises. Une réflexion est menée collectivement concernant l'atteinte des objectifs fixés. Une conclusion finale est apportée.

Sophie DECROISETTE – Scénariste et Directrice d’écriture
Après un cursus universitaire dans le domaine du cinéma, complété par une formation professionnelle de scénariste au CFT Gobelins, Sophie Decroisette travaille depuis plus de 20 ans pour la télévision, mais aussi pour le cinéma, la presse ou encore l’édition. Particulièrement expérimentée dans le domaine de l’animation, elle est l’auteur de concepts (Nanook, Ivanhoé, Les Babalous) et de nombreux scénarios sur plus de 40 séries différentes (dont Cédric, Martin Matin, Chasseurs de dragons, etc.). Elle a également dirigé l’écriture de séries (Léo & Popi, Code Lyokô saisons 1, 2 & 3, Lou!, Lulu Vroumette saison 1 & 2, Sherlock Yack, Heidi) et possède de ce fait une excellente expérience des contraintes de production et de diffusion. Elle a participé à l’écriture du long-métrage Vic le viking pour Studio 100 Animation. Elle écrit actuellement un scénario de long-métrage intitulé Roméo et Juliette, Opération Saint-Valentin pour Diabolo Films avec Frédéric Engel Lenoir et Arthur Qwak.


Natalie ALTMANN – Productrice
Professionnelle reconnue dans le domaine des programmes jeunesse et de l’animation, Natalie ALTMANN dirige Media Valley, qu’elle a créée en 2010. Media Valley est spécialisée dans le développement et la production de projets jeunesse et famille, cinéma et TV, et au marché international.
La société a produit : Oum le Dauphin Blanc (52 x 13’) pour TF1, Tiji et la ZDF – Les Triplés (78 x 7′) pour France TV, et Ernest & Rebecca (52 x 13’) pour TF1 et la ZDF. Natalie Altmann exerce aussi des activités de conseil et de production exécutive. Elle a ainsi produit les longs métrages d’animation 3D Astérix – Le Domaine des Dieux, Astérix – Le Secret de la Potion Magique et Arthur et les Minimoys, la série, pour EuropaCorp.
En outre, de 1997 à 2009, Natalie Altmann a été Directrice des Programmes Jeunesse de M6 et y a développé un pôle diversifié, allant de la création de productions internes, à la gestion des coproductions, des acquisitions et de la programmation des cases jeunesse.


Coralie BOITRELLE-LAIGLE – Conseillère de programmes jeunesse
Coralie fait ses premiers pas à la télévision en tant que Chargée de production puis auteure des interprogrammes de la chaîne thématique jeunesse Fox Kids France.
Suivront dix années passées en production comme Première Assistante de réalisation pour différents studios d’animation comme Marathon Animation ou Studio Ellipse.
Parallèlement à la production elle est aussi scénariste.
À partir de septembre 2008, elle rejoint TF1 en tant que Conseillère de programmes. Elle intervient d’abord pendant 5 ans sur les programmes de la case jeunesse Tfou. Elle s’occupe de la recherche et de la sélection des nouveaux projets de magazines, jeux et formats courts, du suivi des développements et des productions d’animation.
Elle prend ensuite en charge le développement 360°des programmes de flux du Groupe TF1 et travaille sur le lancement ou le relancement de marques de programmes comme The Voice, NRJ Music Awards, Danse avec les Stars…
En 2016, elle devient consultante indépendante et conseille la Direction de la Communication de GRDF sur tous les aspects inhérents à la création de la chaîne de TV dédiée aux activités de l’entreprise.
En 2018, elle rejoint le Groupe Lagardère comme Conseillère des programmes jeunesse d’animation, elle travaille pour Gulli, Canal J et Tiji. Ces trois chaines ont été rachetées par le Groupe M6 en septembre 2019.


Aurélie GRASSO – Agent artistique d’auteurs en animation
Titulaire d’un DEA en esthétique du Cinéma (Paris-Sorbonne) pendant lequel elle travaille notamment sur plusieurs longs-métrages d’animation japonais (Ghost In The Shell, Jin Roh, Akira…), Aurelie Grasso découvre le métier d’agent en travaillant pendant une dizaine d’année comme collaboratrice de Nicole Cann, agent de grands réalisateurs de cinéma. En 2011, elle décide de monter sa propre structure, l’agence Kamaji, et de renouer avec son goût pour l’animation en devenant agent d’auteurs dans ce milieu. Elle travaille depuis avec de nombreux scénaristes, créateurs graphiques, réalisateurs, dans l’animation mais aussi en fiction et en cinema.
Le site de son agence : www.agence-kamaji.com 


Alice et Christophe HENROTTE – Studio Maïa
Christophe et Alice Henrotte sont les fondateurs et dirigeants de Studio Maia, spécialiste dans le traitement du son, du doublage au mixage, du bruitage à la restauration sonore.
Depuis 20 ans, le studio s’est forgé une solide réputation, tout en préservant son indépendance : sérieux, créativité, rigueur, expérience, innovation et compétitivité.
Depuis 2007, Studio Maia a travaillé pour un large éventail de producteurs et a participé à la création sonore de très nombreuses séries d’animation (Code Lyokô, Sherlock Yack, Marcus Level, Heidi, Maya l’abeille, Mr Magoo, Monchhichi, Moka, etc.).
Le site du studio : http://www.studio-maia.com


Jean-Jacques LONNI – Réalisateur, auteur graphique
Formé en arts graphiques à Elisabeth Lemmonier puis à l’école de l’image et de l’animation des Gobelins, Jean-Jacques Lonni devient premier assistant réalisateur et story-boardeur sur des séries TV d’animation (Pif, Omer, Sharky et Georges…), puis animateur (Pixibox, Savec), et réalisateur (Ernest le Vampire).
En 1990, il devient graphiste d’effets spéciaux en post-production haut de gamme et post produit des publicités, des habillages tv, génériques, et films institutionnels pour France TV, TF1, L’Oréal, Givenchy, Hermès, Unilever, Renault, Toyota, Hasbro, Agfa, etc.
Il crée le studio Digital Salade en 1999 pour produire et réaliser des films de commandes en animation et images de synthèses pour Gédéon Programmes, France 3, Areva, Véolia, SNCF, Publicis Events, etc.
Auteur Lauréat par 2 fois du Fonds d’Aide à l’Innovation (Labynette, Maniéba).
En muséologie, il collabore avec Studio-K/Opixido et DikDak production depuis 2005, et réalise de nombreux programmes ou images infographiques (Vulcania, Palais de l’univers, Planétarium de Montpellier).


Jean-Pierre MORILLON – Directeur littéraire

Directeur d’écriture depuis 1995, il travaille principalement pour des formats animation (télévision et cinéma), en France et pour le monde entier. Il a collaboré à des séries internationales comme Le Magicien, Oggy et les cafards, Lucky Luke, Zoe Kezako, Babar, Pat et Stan, Tarmac Mic Mac, Eliot Kid, Casper, Caliméro, la Tribu Monchhichi… Il occupe actuellement le poste de directeur littéraire au sein de SUPERPROD, supervisant l’écriture de toutes les séries animation en développement et en production.


Jérôme MOUSCADET – Réalisateur

Diplômé des « Arts Décos » de Paris (ENSAD), Jérôme a réalisé depuis 15 ans de nombreux projets d’animation, diffusés dans le monde entier et maintes fois primés. Il a à son répertoire plus de 300 épisodes de série de toutes techniques, fabriqués au sein de différents studios en Europe et en Asie. Par ailleurs, il collabore régulièrement au CNC, est co-président de l’association d’auteurs AGraF (Auteurs Groupés de l’Animation Française) et membre fondateur de la cellule animation du Groupe 25 images.


Sébastien THIBAUDEAU – Scénariste et Directeur d’écriture
Il a d’abord réalisé des courts métrages, avant de devenir scénariste pour le cinéma et la télé, en prises de vue réelles.
Passionné d’animation., il devient directeur d’écriture et producteur exécutif pour Zagtoon en 2011. Depuis cette date, il a développé et / ou dirigé de nombreuses séries animées, dont les 5 saisons et les TV movies de Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir, série pour laquelle il a co-écrit une centaine d’épisodes.

Ces 4 jours ont été des plus instructifs. On en ressort avec une meilleure appréhension globale du marché de l’animation télé ; et une idée précise des postes clefs, de l’auteur au diffuseur.
Eve Pisler – Scénariste et Lectrice

Cette formation est un moment que l’on sent d’emblée précieux. La qualité du programme est considérable et apporte de vraies connaissances. Il nous est offert de profiter en petit comité de l’expérience et de l’érudition des nombreux intervenants. Les participants complètent avantageusement le paysage et permettent de débattre sur certains points. On ressort de ces 4 jours très motivés pour lancer des projets personnels.
J’ai énormément apprécié. Merci encore.
Jeanne Brundu – Coordinatrice d’écriture

Une formation très complète qui donne un aperçu 360° du monde de l’écriture en animation.
Sandra Schultze – Monteuse truquiste, auteur

Scénariste, je coinçais sur un projet d’animation et pensais que je pouvais y appliquer les codes de la fiction classique. La formation m’a permis de voir que je faisais fausse route et m’a fourni de nombreux outils qui vont me permettre de réaliser un projet à la fois mieux affuté et qui s’inscrit davantage dans les contingences techniques et commerciales propres au genre. Formation pratique, utile et efficace.
Denis Lima – Scénariste

Excellent stage, un gain de temps quant à la connaissance « wide angle » du milieu de l’Anim. Très concret, varié, avec des intervenants bien ancrés dans la pratique de leur métier.
Michel Moreau – Auteur réalisateur

Cette formation me paraît indispensable, notamment pour ceux qui travaillent en circuit fermé ou sont peu enclins à échanger avec d’autres structures. Les expériences des intervenants, mais aussi des participants, sont l’occasion de se repositionner dans le process de fabrication et le marché. Cet échange, riche d’informations, permet de confronter sa propre méthode, parfois mise en place dans l’urgence de la production d’une série, aux autres systèmes existants. Le regard posé sur les différentes missions de chacun (écriture, production, réalisation, diffusion…) en est enrichi.
Corinne Destombes – Directrice de production pour Folimage

Une formation aux enseignements variés qui permettent de balayer de manière pertinente les différents aspects qui interviennent dans la conception d’une série d’animation. Les intervenants sont disponibles et dans une vraie démarche de transmission.
Chloé Sastre – Coordinatrice d’écriture pour 2 minutes

Une formation bien pensée qui permet de faire un tour d’horizon complet du secteur avec des intervenants passionnés et pédagogues. Très utile, on en repart avec plein d’idées.
Léonie de Rudder – Scénariste

Cette formation donne des clefs indispensables pour comprendre le milieu de l’animation dans toute sa complexité. La variété et la qualité des intervenants constituent un vrai plus.
Mathieu Choquet – Scénariste

Très intéressante formation, tant par les intervenants (divers, variés, directs, précis, pros) que par la qualité et la diversité d’expérience des autres stagiaires. Pas de temps perdu, pas de sujet raté.
Moran Caouissin – Réalisateur en animation

La formation est organisée pour un maximum de 12 apprenants.

Cette action de formation entre dans la catégorie des actions d’adaptation et de développement des compétences, prévue par l’article L.900-2 du Code du travail, alinéa 2.

Elle a été conventionnée par la commission Afdas d’avril 2018 pour les Artistes-Auteurs.

Horaires
Dates : du 22 juin au 7 juillet 2020
Horaires : de 09h30 à 13h00
Pause : 20 minutes, en milieu de matinée
Durée formation : 12 demi journées – 42 heures

Mode : distanciel
Les cours sont dispensés à l’aide d’un partage d’écran sur une plateforme de video conférence interactive.

 

Tarif 
Le prix de la formation est fixé à 1 680 € HT (2 016 € TTC) pour les 12 demi journées (42 heures).

Il peut être pris en charge en intégralité par l’Afdas si conditions d’éligibilité remplies.

Cette formation a obtenu le conventionnement collectif de l’Afdas pour les Artistes-Auteurs (Fonds de formation des Auteurs).

FINANCEMENTS

Salarié(e)s permanent(e)s, votre formation peut être prise en charge par un OPCO, en l’occurrence l’AFDAS si vous travaillez dans les secteurs de l’audiovisuel, du spectacle, des loisirs, de la publicité et de la presse, le FAFIEC pour l’activité de conseil, etc.

Votre demande de financement doit se faire au titre du Plan de Formation de l’Entreprise. Renseignements ici.

Marche à suivre
S’inscrire sur le site, à la rubrique Inscription avant tout dépôt de dossier auprès de l’OPCO concerné. Une place vous est ainsi réservée en attendant l’instruction du dossier. Renseignez la partie Facturation du formulaire avec l’adresse de votre employeur, cela nous permettra de vous faire parvenir un devis ainsi que le document « Programme et Objectifs ». Ces deux documents sont nécessaires pour déposer votre dossier.
En cas de refus de l’OPCO sollicité, votre place sera libérée sans aucun frais.
Davantage de détails ici.

Intermittent(e)s du spectacle, si vous remplissez les conditions d’éligibilité, votre formation peut être prise en charge par l’AFDAS. Pour en bénéficier, vous devez remplir un dossier puis le déposer auprès de leurs services. L’AFDAS décidera de l’attribution d’un financement.

Marche à suivre
S’inscrire sur le site, à la rubrique Inscription avant tout dépôt de dossier auprès de l’AFDAS. Une place vous est ainsi réservée en attendant l’instruction du dossier. Votre inscription nous permettra de vous faire parvenir un devis (qui remplace la page 2 de votre dossier) ainsi que le document « Programme et Objectifs ». Ces deux documents sont nécessaires pour déposer votre dossier.
En cas de refus de l’AFDAS, votre place sera libérée sans aucun frais.
Attention : votre dossier doit être déposé au plus tard 4 semaines avant le début de la formation. Davantage de détails ici.

Dossier de demande de prise en charge à télécharger sur le site de l’AFDAS, ici.

Artistes auteurs, le dispositif pour les artistes-auteurs est géré par l’AFDAS.
Conditions de récevabilité : Etre affilié à l’Agessa ou à la Maison des Artistes, ou être assujetti au régime de sécurité sociale des auteurs. Et pouvoir justifier de 9 000 Euros de recettes cumulées en tant qu’artiste-auteur sur les 3 dernières années.

Marche à suivre
S’inscrire sur le site, à la rubrique Inscription avant tout dépôt de dossier auprès de l’AFDAS. Une place vous est ainsi réservée en attendant l’instruction du dossier.
Votre inscription nous permettra de vous faire parvenir un Devis, ainsi que le document « Programme et Objectifs ».
Important : votre dossier doit être déposé au plus tard 3 semaines avant le début de la formation.
Demande de prise en charge à télécharger sur le site de l’AFDAS, ici.

AFDAS

66, rue Stendhal
75020 Paris
Tél : 01 44 78 39 39
Fax : 01 44 78 39 40
Du lundi au jeudi de 09h00 à 18h00
Le vendredi de 09h00 à 12h00
Site : http://www.afdas.com

Chef d’entreprise non salarié (Gérant ou Associé) (TNS)
Si vous cotisez au RSI (Régime Social des Indépendants), votre formation peut être prise en charge parl’Agefice.
Tous les renseignements ici : http://www.agefice.fr

Profession Libérale et Travailleur(euse) Indépendant(e)
Vous dépendez du FIFPL
Tous les renseignements ici : http://www.fifpl.fr

Contactez-nous pour toute étude de votre cas. Nous vous aiderons à trouver la solution de financement appropriée.

Inscription : Ecrire et concevoir pour la série d'animation

Du 22 juin au 7 juillet 2020
12 demi journées (mode distanciel) - 42 heures
  • IDENTITE DU PARTICIPANT

  • FACTURATION

  • Personne physique ou morale à facturer. Si une société prend en charge la formation, merci de remplir ce cadre.
    En cas de prise en charge Afdas (ou autre OPCA) pour le compte d'une société (salarié permanent), merci de remplir ce cadre.
    Responsables de formation, vous pouvez utiliser cet espace pour communiquer avec nous.
  • REGLEMENT

    L’inscription ne pourra être considérée comme ferme et définitive qu’après réception de la totalité du règlement. Si vous sollicitez la prise en charge d’un organisme (AFDAS, etc.) n'effectuez cependant aucun règlement.
  • À SAVOIR
    Les informations qui vous concernent ne seront pas transmises à des tiers. Vous disposez du droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression de ces données personnelles, prévus par la loi "Informatique et Libertés", (loi 78-17 Art.34 du 6 janvier 1978).
  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.