ÉCRIRE POUR LA RÉALITÉ VIRTUELLE

Ecrire pour la réalité virtuelle
Sous la direction de Vincent Ravalec
Du 5 au 9 mars 2018 – 5 jours – 35 heures

Le chantier de la Réalité Virtuelle (VR) est désormais en marche. Tous les métiers de la chaine de l’image sont concernés. Au premier rang duquel on trouve… les auteurs scénaristes.
Comment écrire pour la VR ? Quelles sont les spécificités à connaitre ? Comment diriger le spectateur et créer une nouvelle grammaire filmique ? Y a-t-il une façon différente de penser ? De rédiger un scénario ? De le présenter ?

Voici une formation de 5 jours dirigée par Vincent Ravalec, qui, épaulé par 4 experts sur le sujet, permettra aux auteurs et réalisateurs d’ouvrir un nouveau champ de possibles.

Formation conventionnée pour les Artistes-Auteurs (AFDAS).

Le chantier de la Réalité Virtuelle (VR) est désormais en marche. Une nouvelle fenêtre de diffusion s’ouvre, pour laquelle la France se trouve à la pointe du sujet. Et dans des domaines comme l’institutionnel, l’art contemporain, le jeu vidéo, le clip ou encore la formation non présentielle, la demande de production de programmes est en forte hausse.

Tous les métiers de la chaine de l’image sont concernés. Au premier rang duquel on trouve… les auteurs scénaristes. Car si la technique a rapidement embrayé sur ce nouveau médium, des techniciens se formant à la prise de vues, à la post production, au son spatialisé, l’écriture VR reste une interrogation, voire une lacune, sur beaucoup de projets. La carence de scénaristes capables ‘d’écrire VR’ est patente.

Comment écrire pour la VR ? Quelles sont les spécificités à connaitre ? Comment écrire pour un medium immersif ? Comment diriger le spectateur et créer une nouvelle grammaire filmique ? Y a-t-il une façon différente de penser ? De rédiger un scénario ? De le présenter ?

Dans la continuité de ce que nous avions proposé en janvier dernier avec « S’immerger, écrire et tourner en Réalité Virtuelle », voici une formation resserrée qui décortique spécifiquement la question de l’écriture pour la VR. Qui permet une immersion la plus exhaustive possible dans le top des réalisations VR. Qui permet de réfléchir différemment et d’écrire sous une forme qui soit spécifiquement VR, tout en abordant suffisamment les techniques de prises de vues et de post production, sans la connaissance desquelles il sera impossible d’écrire de façon pertinente.

Dirigée par Vincent Ravalec, qui sera épaulé par 4 experts sur le sujet, cette formation s’adresse à tous les auteurs et réalisateurs, qui souhaitent ouvrir un nouveau champ de possibles.

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

  • Avoir une vision la plus large possible de ce qui s’est fait en VR jusqu’à maintenant, en analysant tous les procédés filmiques et scénaristiques en jeu.
  • Comprendre le processus de fabrication d’un film en VR dans sa globalité, pour mieux écrire en conséquence.
  • Penser une écriture spécifique en VR en assimilant les problématiques de l’immersion, de l’interactivité, du chemin critique.
  • Savoir présenter un scénario pour la VR.

PUBLICS VISES

  • Auteurs et scénaristes souhaitant écrire pour la VR.
  • Écrivains désireux de s’initier à une nouvelle forme narrative.
  • Réalisateurs voulant passer à la VR.

PRÉ-REQUIS

Niveau de connaissances préalables nécessaire avant l’entrée en formation : connaissances de base sur la dramaturgie, la mise en scène et leurs univers.
Entretien téléphonique préalable avec l’apprenant.

5 jours de formation (35 heures).
La formation est organisée pour un effectif maximum de 14 apprenants.
Support de cours fourni sur clé USB.
Formation conventionnée Afdas (commission des Artistes Auteurs).

JOUR 1

JOUR 1 - Lundi 5 mars 2018
Les fondamenteaux de la VR

Matin 9h30 - 13h00

  • Introduction : Présentation de la formation, définition des enjeux et objectifs.

Au cours de cette première matinee, il s’agit de poser les bases. La VR a déjà une histoire, souvent méconnue.

  • Où en est la VR, comment faut-il l’envisager, que faut-il en attendre ?

La matinée se décomposera en deux parties.

La première avec un état des lieux de la VR, par Vincent Ravalec, qui retracera le chemin parcouru, détaillera ce qui marche, ce qui est encore compliqué, les attentes, et la façon aujourd’hui d’envisager un projet VR. Cette analyse découlera directement des expériences récentes en pub, prévention, formation, fiction et film artistique de ses films tournés récemment.

La deuxième avec une intervention de Stéphan Faudeux, acteur émérite du développement de la VR à travers ses magazines et ses festivals (Mediakwest, SATIS, Screen 4 All…). Au-delà d’un historique, Stéphan analysera les tendances à court et moyen terme de l’évolution de la VR et des autres « réalités » (Réalité Augmentée par exemple).
Analyse précieuse dans un contexte qui bouge à la vitesse du signal numérique.

Après-midi (14h30 / 18h00)

La VR est tributaire d’une technique, encore limitative. Elle a ses contraintes et ses exigences. Les comprendre et les intégrer dès l’écriture permettra de gagner un temps considérable et de réussir son film. Il est donc important de se pencher sur les moyens techniques qui vont transformer une prise de vue classique en une expérience bluffante de vérité dans un casque dédié.

  • L’incontournable process de fabrication
    • La prise de vues
    • Les caméras
    • La post-production. Les impératifs.
    • Le son
    • Les effets spéciaux
    • L’interactivité
    • Appli ou pas ?
    • La diffusion

Cette partie se fera sous la direction de Benjamin Ravalec, Supervisor VFX et responsable du workflow VR chez Circle Time

JOUR 2

JOUR 2 – Mardi 6 mars 2018
S'immerger dans la narration VR

Matin 09h30 - 13h00

Toute cette journée est consacrée au visionnage des films les plus édifiants.

  • Visionnage de films.
  • Debrief pour chaque film.
  • Analyse des procédés narratifs. Ce qui marche. Ce qui ne marche pas.

Il s’agit de regarder, ensemble, un maximum de films intéressants, c’est à dire tout ceux qui ont apporté, par un procédé inédit, leur pierre à la narration VR. D’expérimenter aussi ce qui pose problème.
Chaque apprenant dispose de son propre casque VR (Samsung Gear) relié au terminal de diffusion (Prestataire : Diversion cinéma).

Après-midi (14h30 / 18h00)

  • Suite et fin des visionnages.
  • Définition d’une grammaire VR.
  • Etude des cas de figure VR possibles.
  • Interactivité. De quoi s’agit-il ?
JOUR 3

JOUR 3 – Mercredi 7 mars 2018
Ecrire un film en VR

Matin 09h30 - 13h00.

  • Début du processus d'écriture.

Le début de la matinée est consacré à la formalisation de ce qui a été analysé la veille. Aux questions que pose l’écriture VR et à la façon dont on doit penser le scénario.

Après la pause, nous entrons dans le vif du sujet. Un brief est proposé aux stagiaires. C’est un brief ouvert, qui permettra d’explorer les spécificités et les contraintes d’un film, qu’il soit de fiction, de pub, de formation, ou de prévention. Plusieurs groupes de travail seront constitués, selon les directions et les attentes propres à chacun. Le but étant qu’à l’issue de la formation, quelle que soit la narration envisagée, le scénariste puisse s’emparer du projet, en ayant, en plus d’une pertinence scénaristique, une expertise sur sa faisabilité.

Se pose donc la question du process d’écriture. Où ? Comment ? Avec quelle méthodologie ?

Car, challenge évident, le film doit être impactant, fort, et laisser une trace. La VR n’est pas un média anodin. Elle est encore lourde, pas encore fluide. Si l’on chausse son casque, l’expérience doit être remarquable. La VR est là pour ça. Le choix du décor est déjà primordial, il participe forcément de l’écriture et de la mise en scène.

Un décor proche du lieu de la formation, pouvant se prêter à des mises en scènes VR a donc été repéré.

Première analyse sur photo et vidéo. Premières ébauches de pitch. Discussion. Par apport à l’objectif, comment potentialiser la VR au maximum ?

Après midi 14h30 - 18h30

  • Premier tour de table.

Les premiers drafts sont évalués avec le formateur, au regard des spécificités VR et des notions précédemment acquises. Les diverses implications de chaque texte sont envisagées collégialement. Réajustements et nouvelles directions éventuelles.

  • Repérages sur le décor.

Les apprenants ont à leur disposition une petite caméra VR, de façon à pouvoir tester leurs idées d’écriture et de mise en scène. L’écriture VR se doublant d’un regard nécessaire sur la réalisation, l’apprenant prend conscience des conséquences techniques de ses choix de narration en se rendant sur place et en essayant ses idées de plans, avec des doublures, en testant les mouvements et les axes.

JOUR 4

JOUR 4 – Jeudi 8 mars 2018
Ecrire, suite

Matin 09h30 - 13h00

  • Stich et prémontage.

Les repérages sont stichés et montés succinctement. Il n’est en aucun cas question de se lancer dans la fabrication d’un film abouti, mais de se rendre compte de ce que les idées couchées sur le papier donnent dans un casque. C’est une étape primordiale, dont il est impossible de s’affranchir. La vision à l’œil, en 2D, peut être très différente de ce que l’on voit et ressent en VR. Pour un scénariste, ce genre de procédé peut éviter bien des déconvenues et sera précieux pour la façon dont on lui demandera de gérer le process de fabrication. Encore une fois, penser que le scénariste VR puisse être déconnecté des contingences de tournage est illusoire. Au contraire, un scénariste VR ayant une vision globale du process, pouvant faire des propositions réalistes et concrètes sur un brief donné, aura une plus-value évidente. La matinée est donc consacrée à ce petit montage, qui permet également de mieux comprendre la grammaire qui est maintenant opérante. Raccords. Mouvements. Fondus. Effets. Tout cela est possible, sous certaines réserves, et doit être intégré par le scénariste.

Après-midi 14h30 -18h30

  • Reprise de l'écriture.

Prenant en compte les nouvelles notions acquises, les participants reprennent l’écriture de leurs projets, sous la supervision du formateur référent. L’objectif est de parvenir à un séquencier VR à la fin de cette demi-journée. Définition, observation et pratique de cet objet particulier qui n’a bien entendu pas la même forme qu’un séquencier classique...

A nouveau donc, réajustements éventuels et polissage du travail scénaristique en cours, grâce au travail de repérages effectué sur le décor.

Le jeu des acteurs est étudié. Comment les diriger ? Comment les placer ? Le rôle du son. Spatialisé ?

Présence d’Amélie Ravalec, qui aidera les participants à évaluer les conséquences de leurs choix narratifs, en termes de technique et de post production.

Des exemples très concrets issus du film Fan Club, qui sera alors en fin de post production, seront montrés et analysés.

Les propositions de chaque groupe sont poussées à leur maximum, on peaufine la narration VR, le chemin critique, l’interactivité, les effets de montage.

A ce stade l‘apprenant a intégré un imaginaire VR, un début de mécanique narrative et a significativement avancé la rédaction de son scénario.

JOUR 5

JOUR 5 – Vendredi 9 mars 2018

Matin 09h30 - 13h00

  • Rédaction du scénario/Story board VR.

Celui-ci est différent d’un story board 2D, il permet une réflexion sur la conception du chemin critique qui va emmener le spectateur. Il s’agit d’une étape primordiale, qui met en œuvre des techniques de formalisations d’écritures dédiées à la VR et qui permet une vision immédiate du projet, en le positionnant immédiatement de façon sphérique et 360°.

Présentation des techniques aidant à formaliser le scenario (Illustrator, Photoshop, InDesign). L’objectif n’est évidemment pas de se former sur ces logiciels mais de comprendre comment, avec l’aide d’une logistique de production, finaliser un document vendeur et compréhensible.

Ce module est sous la direction d’Elise Morin, artiste-plasticienne et scénariste VR. En plus de la concrétisation d’un scénario VR se tiendra toute une réflexion sur la Direction Artistique et les façons optimale de pousser « l’effet VR » dans ses possibilités esthétiques.

Après-midi 14h30 -18h30

  • Passage en revue des scénarios
    • Pertinence du chemin critique
    • Effet VR
    • Faisabilité
    • Utilisation du son
    • Interactivité ?
    • Pour quel casque ?
    • Quid de la diffusion ?
    • Conclusion & Synthèse générale

Echanges sur les 4 jours de la formation. Sous le contrôle du formateur, les apprenants sont invités à réfléchir à un bilan des connaissances acquises. Une réflexion est menée collectivement concernant l'atteinte des objectifs de la formation. Une conclusion finale est apportée.

A l’issue de ces 4 jours, les participants seront capables de réagir de façon pertinente à une commande de film VR, d’écrire une fiction, comme un film corporate, en présentant leur travail de manière intelligible et immédiatement compréhensible. Ils seront familiarisés avec l’ensemble des techniques liées à la VR et sauront en tenir compte dans leur écriture.

Vincent RavalecVincent Ravalec est un écrivain, réalisateur, scénariste et producteur français. Il a écrit des romans, des nouvelles, des chansons, des films, des pièces radiophoniques, des bandes dessinées, des séries web, des essais, des recettes de cuisines, des critiques d’art, des récits de voyages, le tout sur des sujets divers.

Il a porté certains de ses livres à l’écran. D’autres en ont porté certains. Il a écrit des films pour les autres. Il a aussi écrit des BD qu’il n’a pas dessinées et des chansons qu’il n’a pas chantées. Sa société de production s’appelle Les Films du Garage. Ses livres ont reçu différents prix, notamment le Prix de Flore, le Prix des Bouquinistes ou le Prix Auchan. Un de ses films a fait l’ouverture de Cinéma en France à Cannes, d’autres ont été primés dans différents festivals, dont Clermont. Sa série web Addict a reçu le Prix de l’Innovation au festival de Genève. Il intervient également comme formateur dans des stages autour de l’écriture ou dans des écoles de cinéma.

Il fait partie des différents collèges du Think Tank Uni-VR. Il était président de la section VR du festival Tout Ecran à l’automne dernier et a participé à la création, à l’issue de la première formation VR organisée par Mille Sabords, de VRSTORY, un collectif dédié à la narration VR, qui s’est constitué avec les stagiaires de la première session.

Depuis deux ans il travaille sur différents projets de Réalité Virtuelle, dont Fan-Club, avec Sylvie Testud, Mathieu Kassovitz, Arthur H et Denis Lavant, actuellement en post production.

Le stage bénéficiera donc de cette l’expérience, inédite puisqu’il s’agit d’un des premiers longs métrages en VR, où ont été testés de nombreux procédés riches en potentiels narratifs.

La formation est organisée pour un effectif maximum de 14 stagiaires.

Cette action de formation entre dans la catégorie des actions d’adaptation et de développement des compétences prévue par l’article L.900-2 du code du travail, alinéa 2.

Elle a obtenu le conventionnement collectif de l’Afdas pour les Artistes-Auteurs (Fonds de formation des Auteurs).

N° de déclaration d’activité du prestataire de formation : 11 75 42451 75 (Préfecture d’Ile-de-France)

Horaires et transports
Dates : 5, 6, 7, 8 et 9 mars 2018
Horaires : de 9h30 à 18h30
Pause : 1h30 de pause déjeuner de 13 h 00 à 14h30
Durée formation : 5 jours – 35 heures

Lieu
Espaces Réunion
43 rue de Dunkerque
75010 Paris

Métro : Gare du Nord (Lignes 2,4, 5) ou Poissonnière (Ligne 7)
RER : Gare du Nord (Lignes B, D et E)
Bus : 46, 38, 43, 42 (Gare du Nord)
Un lien pratique pour organiser vos transports en bus, avec un plan interactif de la RATP www.ratp.fr/plan-interactif

TARIFS

Le prix de la formation est fixé à 1 400 € HT (1 680 € TTC).

Tout y est inclus, à l’exception des frais de repas du midi qui sont à la charge de chaque élève.

Il peut être pris en charge en intégralité par l’Afdas si conditions d’éligibilité remplies.

Cette formation a obtenu le conventionnement collectif de l’Afdas pour les Artistes-Auteurs (Fonds de formation des Auteurs).

FINANCEMENTS

Salarié(e)s permanent(e)s, votre formation peut être prise en charge par un OPCA, en l’occurrence l’AFDAS si vous travaillez dans les secteurs de l’audiovisuel, du spectacle, des loisirs, de la publicité et de la presse, le FAFIEC pour l’activité de conseil, etc.

Votre demande de financement doit se faire au titre du Plan de Formation de l’Entreprise. Renseignements ici.

Marche à suivre
S’inscrire sur le site, à la rubrique Inscription avant tout dépôt de dossier auprès de l’OPCA concerné. Une place vous est ainsi réservée en attendant l’instruction du dossier. Renseignez la partie Facturation du formulaire avec l’adresse de votre employeur, cela nous permettra de vous faire parvenir un devis ainsi que le document « Programme et Objectifs ». Ces deux documents sont nécessaires pour déposer votre dossier.
En cas de refus de l’OPCA sollicité, votre place sera libérée sans aucun frais.
Davantage de détails ici.

Intermittent(e)s du spectacle, si vous remplissez les conditions d’éligibilité, votre formation peut être prise en charge par l’AFDAS. Pour en bénéficier, vous devez remplir un dossier puis le déposer auprès de leurs services. L’AFDAS décidera de l’attribution d’un financement.

Marche à suivre
S’inscrire sur le site, à la rubrique Inscription avant tout dépôt de dossier auprès de l’AFDAS. Une place vous est ainsi réservée en attendant l’instruction du dossier. Votre inscription nous permettra de vous faire parvenir un devis (qui remplace la page 2 de votre dossier) ainsi que le document « Programme et Objectifs ». Ces deux documents sont nécessaires pour déposer votre dossier.
En cas de refus de l’AFDAS, votre place sera libérée sans aucun frais.
Attention : votre dossier doit être déposé au plus tard 4 semaines avant le début de la formation. Davantage de détails ici.

Dossier de demande de prise en charge à télécharger sur le site de l’AFDAS, ici.

Artistes auteurs, le nouveau dispositif pour les artistes-auteurs est en place depuis septembre 2013. Il est géré par l’AFDAS.
Conditions de récevabilité : Etre affilié à l’Agessa ou à la Maison des Artistes, ou être assujetti au régime de sécurité sociale des auteurs. Et pouvoir justifier de 9 000 Euros de recettes cumulées en tant qu’artiste-auteur sur les 3 dernières années.

Marche à suivre
S’inscrire sur le site, à la rubrique Inscription avant tout dépôt de dossier auprès de l’AFDAS. Une place vous est ainsi réservée en attendant l’instruction du dossier.
Votre inscription nous permettra de vous faire parvenir un Devis, ainsi que le document « Programme et Objectifs ».
Important : votre dossier doit être déposé au plus tard 3 semaines avant le début de la formation.
Demande de prise en charge à télécharger sur le site de l’AFDAS, ici.

AFDAS

66, rue Stendhal
75020 Paris
Tél : 01 44 78 39 39
Fax : 01 44 78 39 40
Du lundi au jeudi de 09h00 à 18h00
Le vendredi de 09h00 à 12h00
Site : http://www.afdas.com

Chef d’entreprise non salarié (Gérant ou Associé) (TNS)
Si vous cotisez au RSI (Régime Social des Indépendants), votre formation peut être prise en charge parl’Agefice.
Tous les renseignements ici : http://www.agefice.fr

Profession Libérale et Travailleur(euse) Indépendant(e)
Vous dépendez du FIFPL
Tous les renseignements ici : http://www.fifpl.fr

Contactez-nous pour toute étude de votre cas. Nous vous aiderons à trouver la solution de financement appropriée.

Inscription : Ecrire pour la réalité virtuelle

Pas de session programmée à ce jour...
  • IDENTITE DU PARTICIPANT

  • FACTURATION

  • Personne physique ou morale à facturer. Si une société prend en charge la formation, merci de remplir ce cadre.
    En cas de prise en charge Afdas (ou autre OPCA) pour le compte d'une société (salarié permanent), merci de remplir ce cadre.
    Responsables de formation, vous pouvez utiliser cet espace pour communiquer avec nous.
  • REGLEMENT

    L’inscription ne pourra être considérée comme ferme et définitive qu’après réception de la totalité du règlement. Si vous sollicitez la prise en charge d’un organisme (AFDAS, etc.) n'effectuez cependant aucun règlement.
  • Cliquez-ici pour lire les Conditions Générales de Vente
  • À SAVOIR
    Les informations qui vous concernent ne seront pas transmises à des tiers. Vous disposez du droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression de ces données personnelles, prévus par la loi "Informatique et Libertés", (loi 78-17 Art.34 du 6 janvier 1978).
  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.